Erik Decamp

Mountain Guide

March 2015

Entre deux sauts

Rien d’acrobatique là-dedans : Entre Deux Sauts est le nom d’un col et d’un joli sommet qui nous a permis, sous l’oeil bienveillant de l’arête de Peuterey (je ne m’en lasse pas), de faire en une journée les apprentissages essentiels d’une initiation au ski de randonnée. Merveilleux, et en bonne compagnie !

Plan B comme Bonatti

L’idée de départ était d’aller au refuge d’Argentière. Le vent ayant l’air de ne pas vouloir, j’avais prévu un plan B qui n’avait rien à envier au plan A : monter au refuge Bonatti et, de là, choisir la meilleure option avec ce groupe de cinq jeunes gens aux expériences diverses, et que je rencontrais pour la première fois. Une petite heure de montée au-delà du refuge et la descente qui allait avec, c’était assez pour me rendre compte de ce que nous pouvions faire. Et c’était l’occasion de se remplir de cette étonnante lumière du soir voilée de nuages, sur fond de Mont-Blanc.

Par ce jour venté

Ces jours-ci le vent du nord dicte sa loi. La lumière en est d’autant plus spectaculaire sur le bassin d’Argentière qui me fait face. Curieusement, en montant vers ce contrefort des Perrons qui se nomme Charmoz, et alors même que le secteur du refuge de Loriaz connaît une popularité bien méritée, je croise peu de personnes. Hasard ? Itinéraire ? Heure ? Mais de quoi donc sont faits les interstices ?