Erik Decamp

Mountain Guide

October 2011

La mémoire des absents

Troisième jour. L’urgence est à la récupération, nous sentons dès le matin le manque d’énergie. Nous choisissons une voie qui déroulera : « La mémoire des absents ». Bruno Fara, ouvreur historique de Presles, est revenu tracer ce bel itinéraire il y a quelques années. On l’imagine plein des souvenirs de ses escalades anciennes et des compagnons avec lesquels il les a partagées. La ligne est belle, aérienne, homogène, variée, plaisante. C’est ce que nous recherchions après avoir été « entamés » par le Cancer de la veille...

Cancer

Deuxième jour, « Cancer ». Fabien nous fait une belle démonstration dans le surplomb de la deuxième longueur - le regard tourné vers les passagers de l’avion ? Plus haut, des passages plus sévères nous opposent une résistance farouche. Aurions-nous eu les yeux un peu plus gros que le ventre ?

Retour à Presles

Une cordée vue depuis la voie Beatrix, choisie avec Fabien pour reprendre contact avec le calcaire. Le grimpeur est-il au téléphone ? C’est un retour à la verticalité, et il s’accompagne d’odeurs, d’un air plus méridional, des avancées rocheuses qui dominent le « golfe du Royans ». Tant de souvenirs qui remontent...

Forteresse du vide

Ce n’était sans doute pas le moment idéal pour la Dent de Morcles, avec la neige qui allait nous compliquer un peu la descente, mais quelle belle journée ! La voie « La forteresse du vide » porte bien son nom, tant la perspective plongeante sur la vallée du Rhône est saisissante. Le plaisir de partager avec Fabien Ibarra une escalade qui « déroule », dans un rocher extraordinaire, parfois sombre et proche du grès, parfois d’un calcaire blanc. Vue de loin, la roche noire dessine un gigantesque « S », spectaculaire. Etrange et impressionnante paroi...