Erik Decamp

Mountain Guide

May 2015

Barbourine, encore

Les odeurs du printemps, la spectacle de la haute-montagne en prime, une escalade toujours belle, c’est le cocktail de Barberine, dont on ne se lasse pas.
L1060853

Se faire du bien

Barberine. Michel Piola a achevé depuis peu (je crois) le tracé de sa nouvelle voie, louvoyant avec adresse pour aboutir à une difficulté très homogène. Un bel itinéraire pour se faire plaisir au soleil !
L1060850

Grazie Amigo, la bien nommée

Falaise du Draïoun, dernier jour de cette semaine Cassidaine. Nous nous sommes donnés rendez-vous au parking du Belvédère et j’ai toute confiance en Joël Coqueugniot pour le choix de cette voie qui nous permettra de passer une belle journée ensemble. Très amicale, en confiance et en plaisir. La voie s’appelle « Grazie Amigo », elle n’aurait pas pu être mieux nommée !
L1060828

Au bonheur de l'hôte

Sormiou, Melody, une voie à partager avec notre hôte Claude Laurendeau, 84 ans à son actif et un enthousiasme intact et réjouissant. Quel plaisir !
L1060819

Canaille, 2

Deuxième voie au Cap Canaille, cette fois-ci avec Robert, si heureux de pouvoir grimper à nouveau après six années sans escalade. La voie s’appelle « Bourreur de rousse », on aurait supporté plus poétique, mais les surplombs rouges sont au rendez-vous, ainsi que les extraordinaires sculptures de cette falaise.
L1060807

Et la mer profonde...

Eissadon, « Et la mer profonde et bleue » qui n’est pas tout à fait bleue aujourd’hui car le ciel est habité de nuages qui donnent à toutes couleurs une profondeur inhabituelle. Le rocher est neuf, coupant, adhérent, cette voie est partout une invitation à l’escalade. Je suis heureux de ces retrouvailles sur le rocher avec Robert Wainer, vieux complice d’escalade.
L1060798