Erik Decamp

Mountain Guide

August 2011

Le son de la peur

Sur la traversée de l’Aiguille d’Entrèves, soudain un bruit. Lointain, sourd, inquiétant, long. Celui d’une chute de séracs comme sait en produire le versant italien du Mont-Blanc. Les regards se tournent, le nuage est déjà formé, interminable. A cette heure là personne ne devrait se trouver à l’aplomb de ce monstre, mais au fond qu’en savons-nous ?

Amusante Aiguillette

Journée de reprise pour Pascale, qui n’a pas grimpé depuis longtemps. Dalle des Chéserys pour se remettre en confiance sur les pieds, puis la jolie petite arête NE de l’Aiguillette d’Argentière. Etonnant comme ce monolithe au sommet exigu d’où l’on domine le chemin d’à peine vingt mètres peut donner une forte « impression de sommet ». La dimension de la hauteur ne ferait donc rien à l’affaire ? Est-ce d’être « entouré par le vide » qui compte ?

L'endroit, l'envers

Descente du refuge Bertone, après le chaleureux accueil de Lorenzino Cosson, une délicieuse cuisine valdôtaine, des vins choisis avec amour par « Renzino » lui-même, et une fontina à se damner. Nos sens ont déjà été mis à rude épreuve, mais ce n’est pas fini. Cette religieuse et son amie, si différentes et si proches pourtant : l’une d’entre elles aurait-elle « interprété » la robe et la voilette pour en faire une tenue plus ensoleillée ?