Erik Decamp

Mountain Guide

October 2007

L'évidence de l'un n'est pas l'évidence de l'autre

"L'évidence de l'un n'est pas l'évidence de l'autre". C'était la phrase-clé de notre intervention commune, avec Michel Roux, auprès d'un groupe de chefs d'entreprise adhérents de l'APM (Association Progrès du Management). Notre alliage était fait d'une approche théorique sur le management de la diversité et d'une mise en situation à travers la découverte de l'escalade : "imprimer" des idées par une pratique, "exprimer" l'apport d'une expérience vécue. Au sein ce groupe d'une trentaine de personnes, l'envie d'essayer l'escalade était tout sauf évidente, pour des raisons que chacun a exprimées, et qui allaient d'un désintérêt "a priori" à la peur la plus inhibante. Pourtant, à la surprise générale, pratiquement tout le monde a essayé, et tous ont trouvé leur place dans cette aventure collective. C'était le fruit d'un processus à l'écoute des "évidences" de chacun. Théorisant ce processus, Michel a eu à propos des peurs cette belle phrase : "Ma peur était une barrière à l'autre ; elle est devenue un lien à l'autre"