Erik Decamp

Mountain Guide

August 2015

Faire le touriste

Faire le touriste, je ne peux pas dire, ni que c’est vraiment mon truc, ni que j’en ai bien souvent l’occasion. Et pourtant, aujourd’hui j’y ai pris beaucoup de plaisir, car en montrant à des yeux neufs je rénovais les miens. Quelle beauté, quand même !
IMG_4580 (2)

Arrêt inattendu

Confiant dans le moyens de Jackie, et sachant aussi que, tout en aimant grimper, il est attaché à trouver dans ses sorties une ambiance de montagne, nous allons au Clocher de Planpraz. « Cocher-cochon » (je ne ferai jamais à ce nom), pour être précis. Un poil exigeant pour lui, mais il a des moyens physiques. Des moyens physiques, certes, mais peut-être aussi l’habitude de demander beaucoup à son corps, d’y aller un peu en force. De l’extérieur, cela ne se voit pas toujours. De l’intérieur, cela se paie parfois : sur un écart un peu osé, déchirure. Pas au point de ne pouvoir continuer, mais avec une belle douleur pour plusieurs jours. Fin du séjour, mais ce n’est pas la fin des rêves. Heureusement.
L1060982

Démarrage rapide

Jacky est doué. Je l’avais vu l’an dernier, autours d’une seule journée d’escalade aux Gaillands après l’ascension du Grand Paradis. Une approche enthousiaste, de bonnes sensations sur le rocher, une confiance rapidement présente. A son arrivée, nous faisons donc une belle journée aux Chéserys, dans le 5. Aisé.
L1060963

Catyoucha Man

Cette voie sous le Brévent, j’en avais envie mais cela ne s’était pas fait. Et voilà l’occasion avec Elise, toujours heureuse de grimper. Très agréable.
IMG_6766