Erik Decamp

Mountain Guide

June 2015

Le voir, de loin.

Rochers du Midi, au-dessus de Saint Hilaire du Touvet. Le Mont-Blanc apparaît dans le lointain, avec la beauté de la distance. Kim m’a proposé une fort belle voie, « Miditerranée », que j’ai trouvée exigeante par son équipement « aéré », comme on dit. La veille, « Délit de fuite » à la Cournouse nous avait offert une belle journée, exigeante aussi pour moi. Dans les deux cas, nous étions seuls, ce qui est fort appréciable, et la température était idéale alors que nous avions quelques craintes concernant la chaleur. Vercors et Chartreuse sont décidément des terrains magnifiques !
IMG_1948

Honorer Frison

La Frison-Roche, au Brévent, se nomme ainsi pour honorer celui qui avait à l’époque gravi en second, pour la première fois, le dièdre terminal de ce qui est aujourd’hui une voie fort parcourue. Juste à sa droite, un poil plus difficile, et fort belle, « La piste oubliée » rend elle aussi hommage à cet homme des montagnes, des déserts et du Grand Nord, qui a suscité tant de vocations montagnardes.
L1060889

Voyager près de chez soi

Le barrage d’Emosson est en pleins travaux. Le sol découvert par le faible remplissage de la retenue donne un caractère minéral au paysage, qui évoque des lieux lointains. Venus pour aller voir une voie qui s’appelle « Emossons et lumières », nous nous apercevons qu’il en existe une autre, un peu à sa droite. Tout indique qu’elle a été ouverte (créée ?) par Michel Piola, ce qui nous sera confirmé ensuite. Comment s’appelle-t-elle ? Qu’importe. Elle est sympathique.
L1060880

Pères et fils

Avec Michel, nous proposons à Victor Afanassief, le fils de Jean, de se joindre à nous pour cette sortie sur une autre voie paisible que nous n’avions pas encore eu l’occasion de grimper : Spitomaniak, à Planpraz. Un rapport approche-escalade difficile à égaler : 10 minutes en descente pour y aller, autant pour en revenir, en descente aussi, bien sûr. Nous aurions mauvaise grâce à ne pas apprécier….
L1060871

Monter plus vite qu'on ne descend

Nous voici à nouveau dans le Val d’Aoste, cette fois-ci dans la vallée de Champorcher. Elle offre de belles et longues voies sur le Mont Charvatton, dont la plus populaire d’entre elles, Tommy, connaît un succès mérité. A sa droite, Caterpillar, avec son interminable dièdre dont on dit qu’il est quelquefois mouillé et que l’escalade en devient alors plus délicate. Je confirme ! Au bout d’un moment, le sentiment de devoir monter plus vite qu’on ne descend tant le rocher est glissant, devient un peu lassant…
L1060865

Overfive

Overfive, comme son nom l’indique, dans du 5 gentil et le beau cadre des dalles d’Oriana. Encore une voie que j’avais envie de connaître.
L1060860

Meteo Rire

Toujours avec Michel Pellé, l’envie de connaître de jolies petites voies à portée de mains. Météo Rire, près de Salvan, côté suisse, juste ce dont nous avions envie, avec la part de nature et de partage qui fait une belle journée.
L1060855