Erik Decamp

Mountain Guide

January 2009

Pointe Ronde et rencontre impromptue


La « Pointe Ronde » (2700m), par un jour comme celui-ci, c’est la certitude d’un paysage. La vallée du Rhône s’offre, depuis ce sommet, dans toute sa beauté et sa grandeur.
Parti seul pour me « dérouiller », j’eus en plus la chance d’une rencontre. Je n’avais pas vu Claude Jaeger depuis longtemps, bien que nous habitions la même vallée et que nous ayons en commun plusieurs amis. Ce sont les mystères de la proximité. Ni l’un ni l’autre ne s’attendait à trouver là l’autre ou l’un, et le plaisir n’en a été que plus grand. Claude restera toujours pour moi celui que, débutant, je regardais comme une entité inaccessible ; il faut dire qu’alors, avec Walter Cecchinel, il venait de réussir la première du couloir Nord des Drus, si convoité et surtout bien au-delà de ce que je pouvais imaginer à l’époque. 15 ans nous séparent et j’étais heureux aujourd’hui de voir intact son plaisir d’être en montagne.

Le site tout neuf !

Des semaines et des semaines que je laissais en chantier le site Orexios qui avait pourtant besoin d’un bon toilettage ! La tempête qui pousse à rester au chaud, un long moment disponible, il n’en fallait pas plus. Orexios (version française) est tout neuf ! Bienvenue aux visiteurs. La version anglaise suivra....

Délivrance

Avec un tel nom donné à une cascade, je m’attendais à voir, sur un pont, un garçon inquiétant jouer une petite rengaine sur son banjo avant que nous nous engagions dans une périlleuse descente vers des gorges austères. L’ambiance y était, seul le banjo manquait : l’austérité, les gorges dites des « Eaux-Noires », les rappels impressionnants (merci Monsieur Abalakov...), le petit groupe d’amis. Grande différence : tout cela s’est bien terminé.

Le vent qui sculpte

Rocher des Enclaves, Beaufortain. Nous continuons, avec Fabien et ses amis, notre « parcours découverte », avec le plaisir qu’à chaque fois nous donne le fait d’aller dans un itinéraire que nous ne connaissons pas encore. Cette région nous émerveille, elle est décidément pleine de trésors. La période de fin d’année 2008 a connu un épisode de vent tempêtueux, dont nous voyons l’illustration sur ces crêtes dénudées aux allures arctiques, où seules demeurent les traces compactées et figées de passages anciens.

Voir d'ailleurs

Dominant La Thuile, les crêtes du Mont Colmet offrent des vues inédites - pour nous - sur le Mont Blanc, les Jorasses et le Valais. Ces montagnes nous sont familières sous un certain angle, et les voir d’ailleurs nous donne l’occasion d’une sorte de re-découverte. Nous pouvons ainsi nous offrir ce sentiment irremplaçable de voir « pour la première fois » ! Cette belle journée était partagée avec Fabien Ibarra.

Testa dei Frà

Le val d’Aoste est notre trésor, nous nous étonnons toujours d’avoir autant de découvertes à y faire. Aujourd’hui, pour une sortie amicale à laquelle l’équipe d’En Passant Par La Montagne a accepté que je me joigne, Olivier Sourzac nous a fait connaître une charmante randonnée, rendue d’autant plus jouissive que la neige est au rendez-vous, en quantité et en qualité. Quelques 1100 mètres de montée douce avec une vue sublime sur le Mont-Blanc, puis le Grand Paradis et le Valais, un beau sommet corniché et des pentes suaves pour la descente. Je n’insiste pas. Une photo de la montée, une d’Olivier dans ses oeuvres en Telemark diront le reste.