Erik Decamp

Mountain Guide

Oublier, un peu

Cette année, le Valgrisenche est silencieux. Pas d'héliski. La vallée est en beauté. Habituellement je n'y vais pas trop en ski de randonnée, car il y a suffisamment de place ailleurs, au calme. L'occasion était trop belle aujourd'hui, et je n'avais pas encore parcouru la très classique Arp Vieille. C'est tellement bien d'avoir encore tant d'endroits à découvrir ! Et au retour, au village de Valgrisenche, surprise, il était possible de consommer en terrasse. Et d'oublier pour un moment que ce petit plaisir simple est hors de notre portée, de ce côté-ci de la frontière…
IMG_1624

Tantôt menace, tantôt Sésame

J'avais demandé à mes trois comparses de faire ce fameux "test PCR", tantôt menace (et si ?) tantôt sésame (aux frontières), pour, le cas échéant, pouvoir nous rendre en Italie à la journée. Finalement nous aurions pu nous en passer (aucun contrôle cette fois-ci), mais nous nous sommes aperçus que c'était bien agréable, puisque nous passions trois jours ensemble, de savoir que nous arrivions tous "négatifs". Le Mont Fassin, lui, est indifférent à tout cela. Il nous offre juste sa longue vallée, ses larges pentes et ses grandioses lointains.
IMG_1621

Esprit de justice

Esprit de justice ou épris de justice ? Le titre de l'émission offre un encourageante possibilité de lapsus. Antoine Garapon y a reçu ce 24 février 2021 le procureur (Jacques Dallest) et le guide (Erik Decamp) pour évoquer le livre "Le guide et le procureur".
Sous ce titre en forme de question : la haute-montagne est-elle un lieu de non-droit ? Moment fort stimulant passé en bonne compagnie (bien qu'à distance).
https://www.franceculture.fr/emissions/esprit-de-justice/la-haute-montagne-est-elle-un-lieu-de-non-droit

La ténacité

Cette dame n'est plus toute jeune et a eu de graves problèmes de santé ; chaque effort lui coûte énormément. Mais j'avais pu voir, au cours de deux premières sorties l'été dernier, qu'elle ne manque ni de volonté, ni de ténacité, ni de persévérance. La Tête de la Combaz, un peu plus de 1200 mètres de dénivelé, je l'avais prévenue, c'est peut-être un peu long et il n'est pas sûr que nous atteindrons le sommet. Mais avec cette lumière outrageusement belle et la neige qui nous attendait, cela valait la peine d'essayer. Partis délibérément doucement, doucement, c'est toujours doucement, doucement que nous arrivons au sommet. Avec une belle régularité.
IMG_1401

A vue et au toucher

Aujourd'hui, pour la vue, c'était merveilleux : le vent, la lumière, les panaches de neige, les contre-jours, les rayons du soleil. Sous les skis, c'était une autre histoire ; aucun intérêt, des sensations qui ne prêtaient pas au relâchement, peu de plaisir. Hormis celui d'être là, qui se suffit à lui-même, d'ailleurs.
IMG_1389