Erik Decamp

Mountain Guide

Le but et le chemin

Retour des marathoniens ! Nous avons dormi à Tête Rousse, ce qui laisse le choix, selon le temps et la forme, d’aller directement au Mont Blanc ou de monter dormir plus classiquement au Goûter à une heure de moindre fréquentation et de meilleures conditions de gel, ce qui n’est pas un luxe pour la traversée du couloir du Goûter. La veille nous l’avons observé, vomissant son lot de pierres sous le soleil de l’après-midi. Je tiens à ce que les candidats au Mont-Blanc aient conscience de ce qu’est en réalité cette course : de l’alpinisme. Même s’il n’est pas techniquement difficile. L’ambiance sur les dernières centaines de mètres est neigeuse, un tantinet austère, et belle. La météo n’est pas favorable à une ascension « dans la foulée », une après-midi de repos nous attend donc au Goûter, mais avec le nouveau refuge c’est une perspective plutôt agréable. Chacun goûte le plaisir d’être acclimaté et d’avoir trouvé le rythme...