Erik Decamp

Mountain Guide

Ulysse-Stilnox : 1-0

Longtemps je me suis couché de bonne heure - en refuge - sans pour autant trouver un bon sommeil. Lorsqu’une semaine sans descendre s’annonce, la question du livre à emporter fait rage. Pour cette période de mi-juillet dans la Bernina, il m’est venu tout à coup une idée genre « camisole de force » : prendre Ulysse, de James Joyce, dont je n’ai jamais réussi à dépasser la vingtième page, et voir ce qu’il adviendrait. Au moins je m’interdisais un dérivatif du style bon polar impossible à lâcher ! Résultat, les trois premiers soirs, cure de sommeil : au moment critique du choix entre commencer le livre et tenter l’endormissement, ce dernier gagnait la partie, je dois dire avec un grand succès. Puis, puis, un coup d’oeil sur les premières pages, un peu de temps pour s’acharner, et enfin, je crois bien commencer à entrer dedans....
Après avoir été le plus efficace somnifère, Ulysse deviendrait-il enfin une lecture possible pour moi ?